Roger Marage
Roger Marage, né à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) le 5 juillet 1922, et mort à Sainte-Anne-d'Auray (Morbihan) le 21 juin 20122, est un peintre et graveur français.

Fils de Pierre Marage, militaire devenu préfet du Morbihan, Roger Marage est l'aîné de trois fils. Son frère Paul est médecin et son cadet Jean travailla dans l'industrie. La famille habitait avenue du général-Leclerc.

Attiré par la peinture et la gravure, il entre en 1940 à l'école régionale des beaux-arts de Rennes où il a pour professeur Mathurin Méheut. En 1945, il est admis à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris dans les ateliers de Robert Cami, professeur et chef d'atelier de gravure en taille douce, et d'Édouard Goerg. Il retrouve quelques condisciples de Rennes comme Dauvergne et Guillaume, entre autres.

En 1947, il commence sa carrière d'enseignant à l'École des beaux-arts de Paris, où il travaille jusqu'en 1982.

Il dessine les paysages de Bretagne, dont il est tombé amoureux. Il achète d'ailleurs une maison de campagne à Sainte-Anne-d'Auray. Il dessine aussi la Vendée, la Provence, l'Espagne et l'Italie. En 1989, il crée à Garches une société spécialisée dans le secteur d'activité des arts du spectacle vivant.

Peintre et graveur, Roger Marage s'intéresse particulièrement aux natures mortes et à l'architecture. Il travaille à l'eau-forte et au burin sur cuivre, rehaussant ses œuvres de traits d'encre de Chine.

Il meurt dans sa propriété de Sainte-Anne-d'Auray, et est inhumé dans le caveau familial de Pont-à-Mousson.

Chantal Marage, sa veuve, a créé un « prix Roger Marage » en dessin, doté de 1 000 euros, décerné par la Fondation Taylor à un artiste figuratif, membre de la fondation.