Pierre Joubert
Pierre Joubert (né le 27 juin 1910 à Paris et mort le 13 janvier 2002 à La Rochelle) est un dessinateur français. Il est surtout connu pour avoir illustré de nombreux volumes de la collection « Signe de piste » et divers ouvrages et revues liés au scoutisme.

Élève de l'École des arts appliqués à Paris à partir de ses 14 ans, il rencontre le scoutisme en 1925. En 1927, Paul Coze le remarque dans un camp-école à Chamarande et l'embauche comme illustrateur de la revue Le Scout de France. Il devient alors le dessinateur officiel du mouvement.

Il travaille ensuite à la revue L'Illustration, mais son travail reste très lié aux éditions Alsatia et à sa collection « Signe de piste ». Il illustre ainsi les grands noms de la littérature scoute : Guy de Larigaudie, Jean-Louis Foncine, Serge Dalens (Le Prince Éric), Jean Valbert, Henri Suquet (pour les éditions Fleurus) et bien d'autres.

Il collabore principalement à des revues scoutes (La Revue des Scouts de France et La Revue des Scouts d'Europe) mais participe aussi à l'illustration des couvertures des volumes de la collection Marabout Junior, aux éditions Marabout, et en particulier les aventures de Bob Morane.

Il écrit plusieurs livres sur de nombreux sujets (autobiographie, l'héraldique), et dessine de nombreuses illustrations à caractère religieux, historique et scout, des couvertures de livres, des calendriers, etc. Il est aussi en relation avec Robert Manson, photographe du scoutisme : Pierre dessine ce que Robert photographie, Robert met en scène et photographie ce que Pierre dessine.

Il n'a pas caché avoir été proche dans sa jeunesse des Camelots du Roy et de l'Action française dans les années 1930, tout comme Maurice Blanchot, Claude Roy ou François Mitterrand. Cependant, il se situait comme chrétien de gauche, loin de l'univers de certains des auteurs qu'il a illustrés.

Fervent défenseur et adepte de l'idéal chevaleresque, il crée par ses dessins un certain style d'adolescent, fougueux, aventurier et plein d'espoir.

Sa carrière dure près de 77 ans, au cours de laquelle il a dessiné plusieurs milliers d'œuvres. Après son mariage, il s'installe sur les hauteurs de Meudon, où il réside jusqu'à la fin de sa vie, partageant son temps entre ses voyages, les Charentes et Meudon.