Jacques Pecnard
Jacques Pecnard commence sa carrière d'illustrateur en 1940, et la poursuit pendant près de vingt cinq années. Il illustre différents documents pour les Éclaireurs de France. Il est l'un des illustrateurs de la série Les Amours célèbres du quotidien France-Soir, et collabore pour les revues Elle et Femina.

Il illustre un grand nombre de livres pour des éditeurs parisiens, tels que Hachette, Flammarion, la collection Rouge et or, les Éditions Larousse et autres. Il travaille également dans le domaine de la publicité où sa participation fut constante. En 1971, il obtient le prix des Illustrateurs de presse.

Vers les années 1970, il se tourne vers la peinture, et produit des illustrations en gravure à la pointe sèche, en aquatinte ou en lithographie.
Les éditeurs d'ouvrages de bibliophilie lui commandent de nombreux ouvrages : Le Grand Meaulnes, Ulysse, La Trilogie étatique, King Ping Mei, Religion et philosophie, Angelo, Madame de…, Les Rois maudits, Les Joues en feu, Rabelais, Les Contes, Les Fleurs du mal, Guerre et Paix, Les Bouquinades, Le Théâtre, Lucien Leuwen, À la recherche du temps perdu, Au fil de l'épée, Les Droits de l'Homme, Conversation avec le Général, Les Poésies de Léo Ferré, Vers l'Armée de métiers, Le Centenaire de De Gaulle, Les Dames de la Bible, etc.

Il réalise un certain nombre de portraits de Charles de Gaulle. La Bibliothèque nationale de France lui commande l'affiche de son exposition « le Centenaire de Charles de Gaulle » et expose ses illustrations sur ce thème.

En 1991, il participe avec cent autres peintres à la grande exposition « Les couleurs de la vie » contre le génocide arménien, exposition itinérante dans toutes les capitales d'Europe. À cette époque, il entreprend pour Léo Ferré un ouvrage sur ses poèmes.

En 1994, Jacques Pecnard réalise son triptyque Hommage à la Libération, commandé par la Ville de Paris, ayant pour thèmes : le général de Gaulle, la Libération de Paris et le général Leclerc.

En 1996, à l'Espace Carpeaux de Courbevoie, il organise une rétrospective de son œuvre, présentant son travail d'illustrateur et de peintre.

En 1997, Pecnard réalise deux portraits du président Jacques Chirac.