Hans Erni
Il entre en apprentissage dans un bureau de topographie puis travaille durant sa jeunesse comme dessinateur en bâtiment chez l'architecte Friedrich Felder. En 1927, il rejoint l'école d'art de Lucerne. Dès 1928, il monte à Paris étudier à l'Académie Julian qui lui attribue un prix. Un an plus tard, il part pour Berlin et d'autres villes d'Europe. Il y rencontre Kandinsky, Mondrian et bien d'autres. Ses influences sont clairement cubistes au travers de Braque et Picasso. À la fin des années 1930, il fait plusieurs voyages à Londres où il découvre les mouvements abstraits. De 1930 à 1934, il travaille sous le pseudonyme de François Grèque. Il adhère au groupe Abstraction-Création et en 1937-1938, à Londres, il rencontre et devient ami de Henry Moore, Ben Nicholson, Barbara Hepworth et les émigrés allemands membres du Bauhaus.

Ce n'est qu'après la guerre que son génie éclate avec de nombreuses peintures et expositions. Erni travaille dans plusieurs ateliers disséminés en Europe. Il devient célèbre par la réalisation d'une fresque pour l'Exposition nationale suisse de 1939 à Zurich. Il participe à la création de l'Alliance suisse, un groupe d'artistes helvétiques.

Il réalise des fresques, une forme d'expression qu'il a toujours apprécié. Erni est aussi à l'origine de nombreux timbres destinés aux PTT suisses (Poste, Télégraphe et Téléphone), l'organisation Pro Juventute, le Liechtenstein et l'ONU. Le 1er juillet 1979, le musée portant son nom s'ouvre à Lucerne près du Musée suisse des transports. En 1989, Erni reçoit un prix pour ses œuvres dans le domaine sportif de la part du United States Sports Academy à Daphne, Alabama. En 1992, Erni réalise le portrait du Secrétaire Général de l'ONU, Javier Pérez de Cuéllar, qui est affiché dans le bâtiment de l'ONU à New York. L'ONU a, en quelque sorte, joué le rôle de mécène puisque de nombreuses œuvres d'Erni ont été mandatées par l'organisation.

Erni est un peintre très populaire en Suisse. Son talent ne se limite pas à la peinture, mais s'exprime également par la sculpture et la gravure. Son style unique, avec des contours marqués d'un trait blanc, des personnages charnus mais fidèlement représentés aux côtés d'animaux, l'a rendu célèbre. La science, l'histoire et la mythologie sont des thèmes récurrents, ses peintures mettent en scène le contraste entre l'Antiquité, le monde contemporain et les civilisations. De nombreuses expositions lui sont consacrées, que ce soit en Suisse ou en Europe.

Bien que toujours actif, il meurt le 21 mars 2015 dans sa ville de naissance, dans la clinique Hirslanden St-Anna.